Archipel des Minquiers

La pêche aux Minquiers

On pêche le homard à l'aide de nasses spéciales dites « casiers à homards » que l'on appâte avec des poissons coupés en morceaux (appelé localement « boëtte »). Ces casiers sont posés sur les fonds rocheux, où vivent les homards. Dans un souci de gestion de la ressource, chaque bateau a un nombre de casiers autorisé et une taille minimale de capture à respecter.

Ces efforts de gestion durable de la ressource ont permis d'obtenir en 2011 le label MSC (Marine Stewardship Council) sur toute la pêcherie de l'Ouest Cotentin.

La pêche aux homards est saisonnière, en fonction des périodes de mue et de la température de l'eau. La pleine saison s'échelonne du printemps à la fin de l'été.


L'Archipel des Minquiers est situé au large des Iles Chausey.

Il est constitué d'un plateau granitique constellé d'une multitude d'écueils qui découvrent uniquement à marée basse et en fonction des coefficients de marée. Cet Archipel, beaucoup plus étendu que Chausey, représente une zone de pêche précieuse que se partagent les pêcheurs normands et jersiais.

De par son éloignement, son inhospitalité et ses dangers, cet Archipel est resté sauvage et relativement préservé.


Le Homard : «Crustacé décapode marin comestible, à grosses pinces dont le corps bleu marbré de jaune atteint jusqu'à 50 cm de long» Voici la définition du Larousse 2000.

Il faut distinguer deux espèces de homards :

  • Le homard Canadien, homarus americanus, pêché en Amérique du Nord, de couleur noire marbrée de marron
  • Le homard Bleu ou Breton
  • Appelé également Homard de Chausey (localement), «homarus gammarus», pêché en Europe, et apprécié par les Gourmets pour ses qualités gustatives.

    Les homards vivent dans les fonds rocheux, ils se terrent dans un trou. Ce sont des prédateurs : ils mangent toutes sortent d'animaux du fond et se nourrissent même de congénères plus faibles. Leur croissance est lente. Ils muent une à trois fois par an en fonction de leur âge.